ScreenShot083-300x159Le Syndicat mixte pour l’alimentation en eau de la région de Dunkerque a lancé le 1er octobre 2012 son nouveau dispositif de tarification incitative solidaire.
L’agglomération dunkerquoise a initié différentes stratégies pour limiter sa consommation. Tout d’abord, elle dispose d’un double réseau depuis 1972. L’un distribue de l’eau potable et le second fournit les industriels pour refroidir leur process.
Ensuite, pour préserver sa seule source d’alimentation en eau potable, le syndicat dispose d’une usine de réalimentation artificielle pour recharger lors d’épisodes de sécheresse la nappe phréatique de Houlle-Moulle (grâce à la rivière Houlle). Enfin, l’agglomération mène une traque aux fuites. Son taux de rendement d’eau qui arrive jusqu’au consommateur est aujourd’hui de 98,5%.
Il ne restait plus qu’à sensibiliser l’usager final. Le syndicat avec son délégataire (pour l’exploitation et distribution d’eau potable) s’est donc penché durant deux ans sur un modèle de tarification progressive qui prend également en compte des critères sociaux. Après des présentations aux principaux acteurs et réunions de concertation, le dispositif est mis en œuvre le 1er octobre 2012.
Une initiative pionnière en France.
Tarification-incitative-experienc-dunkerque-16648.php4
La-lyonnaise-des-eaux-se-lance-dans-la-tarification-progressivel
Communauté urbaine de Dunkerque, Tarification éco solidaireQ
Eau-dunkerque-lance-une-tarification-progressive-eco-solidaire/
Cette démarche amène un allègement de la facture d’eau pour les consommateurs les plus « vertueux » et une gestion rigoureuse de la « ressource en eau « .
En débat : il est nécessaire que Suresnes incite le Syndicat des eaux de la presqu’Ile de Gennevilliers et son délégataire à se lancer dans l’étude d’une telle démarche ?

(Visited 2 times, 1 visits today)