Les élus de l’opposition exercent une fonction indispensable à l’exercice de la démocratie locale, garantissant l’émergence d’un débat au sein du Conseil municipal et contrôlant l’action de la majorité. Dès le lendemain des élections, malgré notre profonde déception, nous avons donc repris le travail, en ayant à cœur d’honorer le vote des plus de 4400 Suresnois qui nous ont accordé leur confiance. Voici quelques sujets sur lesquels nous sommes intervenus en Conseil Municipal.
Ouvrir le Conseil Municipal aux Suresnois :
Nous avons proposé, qu’à la fin de chaque conseil municipal, le public puisse poser des questions, selon une procédure très encadrée. Cette mesure aurait permis de donner la parole aux citoyens et un accès direct aux élus. Refus du maire
Réduire le train de vie de la municipalité :
Nous avons voté contre l’attribution facultative au Maire d’une indemnité de 850 € de frais de représentation en plus de son indemnité de maire de 3900€. Le maire, cumulant les mandats à l’agglomération et au Conseil Général, atteint déjà le plafond légal des indemnités prévues par la loi (soit plus de 8272€ /mois), sans compter ses indemnités de fonctions au Conseil d’Etat (environ 7500€) et aux différents syndicats et organismes.
Nous avons également voté contre l’attribution d’un logement, d’un véhicule et de frais de représentation au Directeur de cabinet du Maire, qui a déjà un salaire déclaré de 103 000€ (cpte adm 2012), ayant déjà augmenté de 30% depuis 2008 et cumulant une fonction de chargé de mission auprès de l’Office HLM du 92 dont le président est … Mr Dupuy. Nous avons déposé un recours auprès du préfet pour que cette délibération soit annulée, car la loi n’autorise d’avantage en nature que dans les villes de plus de 80 000 habitants.
Nous avons, enfin, demandé une baisse des indemnités des élus, même symbolique afin de participer à l’effort général de réduction des dépenses. Refus du maire.
Renforcer la transparence sur les dépenses :
Malgré nos demandes répétées et les injonctions de la loi, nous sommes toujours en attente des documents comptables de la ville, notamment les frais concernant les élus. Notre ville peut-elle dépenser 70 000 € de frais de missions et réceptions des élus pour la seule coopération décentralisée ? Comment justifier une dépense de 34 653€ pour réaliser des DVD du Festival des Vendanges ? Quelques exemples qui laissent songeurs…

(Visited 10 times, 1 visits today)