Le 29 avril dernier, le Conseil Municipal a voté le budget 2014. Ce vote majeur pour la vie d’une commune engage les investissements, les dépenses de fonctionnement ainsi que la politique fiscale mise en œuvre par la majorité.
Une fois n’est pas coutume, nous pouvons tout d’abord saluer le républicanisme de Monsieur Dupuy qui a assumé l’application de la loi réformant les rythmes scolaires dans l’intérêt de l’épanouissement des enfants.
 
Petits arrangements entre amis :
Bien que la majorité municipale s’évertue par différents moyens à décrédibiliser notre groupe d’opposition, nous avons demandé que les élus participent à l’effort de réduction des dépenses de la ville en diminuant de 10% leurs indemnités.  En effet, les nécessaires économies que la ville doit réaliser vont entrainer, à la demande du maire, une réduction des effectifs municipaux et une baisse des dépenses au service des Suresnois. Pourtant le Maire a refusé notre proposition en indiquant au Conseil qu’il refusait de demander aux « élus de se serrer la ceinture ». Les Suresnois et les agents municipaux apprécieront.
Sur le même thème, nous attendons toujours des réponses sur l’intérêt pour la collectivité d’envoyer quasiment une fois par mois l’adjoint au Maire en charge de la coopération décentralisée, au Cap Haïtien, ville que Suresnes soutien depuis plusieurs années ? Ne pourrions pas utiliser cette somme (entre 50 et 70 000 € de frais de missions d’élus) pour aider d’avantage les haïtiens ou à défaut la remettre dans le budget municipal ?
 
Pour des mesures de bon sens :
En France, un ménage sur deux paye l’impôt sur le revenu. Nous saluons la décision du Gouvernement de redonner directement du pouvoir d’achat aux classes  moyennes en réutilisant les recettes de la lutte contre la fraude fiscale pour permettre à 5.9 millions de foyers de bénéficier d’un allègement ou d’une exonération totale de l’impôt.
A Suresnes, nous demandons à nouveau à Monsieur Dupuy la mise en œuvre d’une mesure fiscale de bon sens :
Mettre en place une vraie politique fiscale locale en baissant le taux de la taxe d’habitation payée par tous les Suresnois locataires et propriétaires, compensée par une augmentation de la taxe foncière payée uniquement par les propriétaires. Cette mesure est gagnante pour tous, locataires, propriétaires et budget municipal. Le maire s’y refuse obstinément.
Monsieur le Maire, encore un effort et bonnes vacances à toutes et à tous.

(Visited 3 times, 1 visits today)