Claude Bartolone, le “passeur générationnel qui aura formé tant de cadres, d’élus et de militants socialistes, a décidé de ne plus se représenter comme député de Seine-Saint-Denis.
Il est des Grands Hommes politique que je suis heureux de côtoyer et qui aura marqué son département, son territoire mais aussi la France en engagent l’Assemblée Nationale dans plus de transparence et d’exemplarité.
Fidèle parmi les fidèles au Parti Socialiste, cet amoureux de la République nous aura marqué par sa proximité et sa simplicité, certainement due à ses origines, qui raisonnent en moi.
Nous sommes plusieurs à souhaiter ne pas se passer des conseils avisés de Claude Bartolone.

Et en le remerciant très chaleureusement, je lui souhaite tout le bonheur dans sa nouvelle vie.
Toujours #AvecBarto

Extrait de sa déclaration qui résume parfaitement le personnage de Claude Bartolone :

“Enfant de Tunis, je traversais la Méditerranée avec toute ma famille. Approchant de la France, je distinguais lentement les contours du fort Saint-Jean, qui annonçaient, au-delà du Vieux Port de Marseille, l’accueil de la patrie des Lumières. Je n’oublie pas d’où je viens et qui je suis : un fils de prolétaire, un petit Français qui s’est mis à aimer la France dans le quartier des usines du Pré-Saint-Gervais. Le ciel était bien plus gris et bas que dans le pays d’où je venais, mais il y avait, dans le pays où j’arrivais, le sourire et les promesses de la République : ses valeurs, son école, ses enseignants, ses services publics – le patrimoine de ceux qui n’en ont pas -, et sa devise : liberté, égalité, fraternité.

L’invincible espoir

(Visited 4 times, 1 visits today)